Application Anki : Un tutoriel efficace pour maîtriser l’outil (2024)

Application Anki : Un tutoriel efficace pour maîtriser l’outil (2024)

Cet article est le premier d’une série de 8 articles sur l’utilisation optimale d’Anki. 

Si tu as la moindre question, n’hésite pas à me contacter.

Si ça t’intéresse d’utiliser l’appli Anki pour améliorer ton anglais, tu seras ravi(e) de trouver un tutoriel complet sur comment utiliser Anki. 

Ce tuto, appelé “Tuto Anki Anglais,” te guidera pas à pas à travers tout le processus d’apprentissage. Du téléchargement de l’appli Anki à la création de tes propres cartes d’apprentissage, tu seras capable de maîtriser Anki en un rien de temps.

L’un des grands avantages de l’appli Anki, c’est la fonction “Texte à Trou.” 

Cette fonction te permet de pratiquer tes compétences en français en comblant les espaces vides dans des phrases ou des paragraphes. 

Avec Anki, tu peux créer des cartes d’apprentissage personnalisées contenant des phrases en français avec des parties manquantes que tu dois remplir. 

Cela t’aide à renforcer ton vocabulaire et à améliorer ta grammaire en français.

Grâce à ce tuto Anki, tu seras en mesure de créer tes propres cartes d’apprentissage en français avec la fonction “Texte à Trou” et de les utiliser pour améliorer ta compréhension et ton expression écrite en français. 

Avec Anki, tu pourras également importer des jeux de cartes préconçus dans d’autres langues, y compris l’anglais, pour diversifier tes sessions d’apprentissage.

En résumé, l’appli Anki est un outil puissant pour apprendre l’anglais et d’autres langues. 

Grâce à ce tuto Anki, tu pourras bénéficier de tous les avantages de l’appli Anki en te concentrant spécifiquement sur l’amélioration de ton anglais. 

Alors n’hésite plus, télécharge Anki dès maintenant et commence à explorer le monde de l’apprentissage personnalisé et efficace avec Anki.

Anki c'est quoi ? Comment fonctionne Anki ?

Comme tu le sais peut-être, Anki est une application flashcard open-source qui utilise des algorithmes de répétition espacée pour t’aider à prévenir l’oubli naturel. Si tu veux plus de détails sur Anki tu peux lire mon précédent article.

Même si tu n’es pas né avec des capacités de rappel impressionnantes, Anki peut t’aider à enregistrer intentionnellement des informations dans la mémoire à long terme.

Mais il y a une mise en garde.

C’est-à-dire qu’Anki fonctionne en complétant ton processus d’apprentissage.

Aussi bon soit-il, ce n’est PAS une pilule magique ni un substitut à de mauvaises compétences d’apprentissage.

Pourquoi ? Parce qu’Anki ne couvre que le dernier tiers des processus du cerveau pour l’encodage des informations à long terme1.

Si les deux premiers tiers du système que tu utilises pour étudier sont déréglés, alors Anki ne t’aidera pas du tout.

Tant de débutants rencontrent ce problème que j’ai créé un autre cours à ce sujet. (Je t’en parlerai quand tu auras fini de lire).

En fin de compte, j’ai fait cela parce que lorsque tu utilises Anki avec le bon processus, tu peux obtenir un avantage énorme sur la concurrence :

➡️ Tu garantis en gros que tout ce que tu étudies (encore une fois, en utilisant le bon processus) SERA mémorisé pendant longtemps ;

➡️ Tu construis une grande pile de connaissances préalables qui te permet de comprendre rapidement des concepts complexes ;

➡️ Tu élimines l’activité d’étude qui te fait perdre le plus de temps : “réétudier ce que tu as déjà étudié parce que tu as oublié” ;

➡️ Tu peux transformer les temps morts en temps d’étude productif (lorsque tu utilises Anki en mangeant, par exemple, cela te permet de t’entraîner à 50 éléments en un clin d’œil) ;

Et surtout, tu bénéficies d’un avantage énorme en termes d’efficacité à long terme.

Table des matières

Anki ne sert-il pas uniquement à mémoriser de petites choses ?

Contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas parce qu’Anki est une application de flashcards qu’elle sert uniquement à mémoriser des mots ou des faits bruts.

Comme je le laisse entendre dans la dernière section, Anki est aussi un outil pour APPRENDRE – ce qui signifie qu’il t’aide à établir une “bibliothèque de modèles mentaux” pour comprendre des concepts de plus haut niveau.

Personnellement, je l’ai utilisé avec beaucoup de succès pour toutes sortes de choses – de l’algèbre aux mathématiques avancées de l’ingénierie, en passant par la physique, l’ingénierie électronique, les communications électroniques, le marketing, les affaires, la création de contenu, l’ingénierie des systèmes de contrôle, les anniversaires, etc.

Je ne saute jamais Anki car dans mon esprit, si je ne retiens pas toutes les connaissances préalables dont je dois me souvenir, il me sera difficile de comprendre des concepts de plus haut niveau à l’avenir. (Au final, cela entraîne encore plus de perte de temps).

 

"Si Anki est si efficace, alors pourquoi tant de gens échouent à l'utiliser ?"

Pourquoi tant de gens se retrouvent-ils dans l’enfer des cartes anki (flashcards) ?

Voici quelques raisons :

  • Ils utilisent des decks partagés (dont la plupart sont inefficaces). Ils essaient de se souvenir de ce qu’ils n’ont même pas encore appris. Apprends avant de mémoriser !
  • Ils ont une structure de deck peu maniable. Ne crée pas de barrières de connaissances artificielles ! En règle générale, tu devrais avoir un deck pour chaque contexte de récupération. (examen, entretien, langue, domaine, etc.) PAS un deck pour chaque section ou sujet d’un livre !
  • Revues par intermittence. Ils font des révisions Anki par intermittence – comme si l’oubli naturel pouvait être “sauté”.
  • Leur pensée est bloquée dans Anki et ignore les autres 2/3 du processus d’apprentissage du cerveau. Ils se fixent fonctionnellement dans Anki – ils le voient comme “la voiture entière” alors qu’en réalité, ce n’est qu’une “petite partie du moteur”. Encore une fois, j’en parlerai plus longuement à la fin de ce billet afin de garder cette section serrée pour les personnes non intéressées.

Le problème, c’est que la plupart de ces personnes qui échouent à utiliser Anki le traitent comme une pilule magique, au lieu d’un outil qui nécessite des compétences.

Michael Nielsen, l’un des pionniers de l’informatique quantique, l’a bien exprimé dans son essai :

Anki est un programme extrêmement simple [...] Malgré cette simplicité, c'est un outil incroyablement puissant. Et, comme beaucoup d'outils, il faut du talent pour bien l'utiliser. Cela vaut la peine de considérer Anki comme une compétence que l'on peut développer jusqu'à un niveau de virtuosité, et d'essayer de continuer à progresser vers une telle virtuosité.

En d’autres termes, Anki n’est efficace que si tu développes les compétences qui te permettent de l’utiliser efficacement.

Comment utiliser Anki ?

Pour commencer à utiliser Anki, tu as besoin d’un ordinateur (ou portable) et/ou d’un smartphone – de préférence, les deux.

(De plus, il est beaucoup, beaucoup plus rapide de créer des flashcards en utilisant un ordinateur).

 

Télécharger Anki

Pour télécharger Anki sur ton ordinateur, rends-toi sur AnkiWeb et télécharge Anki.

télécharger Anki

Ensuite, pour ton smartphone, si tu es sur Android, il est disponible dans le Google Play Store, il suffit de chercher “AnkiDroid” et de chercher celui-ci :

Anki Android

Les utilisateurs d’iOS doivent payer l’application, car c’est là que l’application se finance. Et puis il en fallait pas être un “apple user” 😂. Mais parce que je suis sympa voici une alternative téléchargeable gratuitement.

Et même si l’application est payante sur Android, je la paierai quand même. Elle est tellement incroyable.

Créer et organiser des jeux de cartes (paquet)

Une fois que tu as installé et ouvert Anki, tu verras un jeu spécifique nommé “Par défault”.

Tu peux choisir de le renommer ou de créer ton propre paquet.

Pour créer un nouveau paquet, clique sur le bouton “Créer un paquet” dans la partie inférieure de la fenêtre Anki. Il te sera demandé un nom de paquet ; j’aime utiliser le nom de mon sujet pour celui-ci.

anki default

C’est maintenant que ça devient intéressant.

Si tu es un apprenant permanent comme moi, tu veux idéalement créer un jeu de carte par domaine que tu souhaites apprendre et ensuite créer des sous dossiers. Ça te permet une meilleure organisation et clarté dans ton apprentissage.

example_anki_paquet

Comment créer des sous-groupes

Créer des sous groupes c’est  très simple. Il y a 2 méthodes :

👉 La méthode texte, en utilisant le schéma suivant “PAQUET PRINCIPAL::SOUS DOSSIER”.

Dans l’image ci-dessous je prends le paquet principal “Allemand” et je créé le sous-dossier “Adjectifs en Allemand”. 

La commande est la suivante : Allemand::Adjectifs en Allemand

C’est facile 😉

anki_méthode1

👉 La méthode glisser-déposer.

Tu sélectionnes le sous-dossier qui t’intéresses et tu le fais glisser sur ton dossier principal puis tu lâches. EASY! 😎

Créer ton premier paquet de cartes Anki

Pour créer des cartes, il suffit de cliquer sur “Ajouter” dans la partie supérieure de ta fenêtre.

En cliquant dessus, tu devrais voir la fenêtre Ajouter un nouveau contenant (1) Type, (2) Paquet, (3) Champs Recto et Verso, et (4) Champ Tag.

créer carte anki

Maintenant, je ne m’inquièterai pas encore des boutons “Champs…” et “Cartes…”. 

Pour être honnête, je pense que tu n’en as même pas besoin. 

Tu peux utiliser Anki efficacement sans même toucher à ces paramètres.

Dans la fenêtre “Ajouter “, la question va dans le champ “Recto” et la réponse dans le champ “Verso”, tout comme tes bonnes vieilles flashcards en papier.

Une fois que tu as saisi la paire de questions et de réponses que tu souhaites, tu peux cliquer sur “Ajouter” ou utiliser le raccourci : Ctrl + Entrée pour créer la carte.

ajouter_carte
Exemple de carte pour apprendre du vocabulaire anglais

Astuce: Vérifies bien que tu enregistres ta carte dans le bon paquet, sinon tu vas t’arracher les cheveux plus tard.

Au fait, la carte que tu viens de voir est l’un des types de cartes “Basique“.

Le type de carte Basique te permet d’effectuer l’étude traditionnelle des flashcards.

Le type texte à trou, en revanche, est une carte de type “remplir les blancs”.

Parmi les nombreux types de cartes, j’ai trouvé que le type de carte “Texte à trou” était le plus flexible – et aussi le plus facile à créer.

CEPENDANT : La carte “texte à trou” est aussi la plus facile à rater.

Je te conseille de t’entraîner d’abord à créer des questions et des réponses, et de ne créer des cartes “texte à trou” que pour les choses auxquelles on ne peut pas répondre par reconnaissance.

Organise tes cartes

Ce qui est également possible de faire pour t’organiser est d’utiliser des “tags” ou “étiquettes”.

Pourquoi des tags

Parce que cela simplifie tout. 

Tu n’as pas besoin de t’inquiéter de créer des sous-paquets pour chaque sujet, car tu pourras utiliser “Étude personnalisée” de manière plus sélective par la suite.

Tu peux ajouter des Étiquettes à tes cartes de deux façons : 

➡️ Pendant la création de la carte ;

➡️ Ou en utilisant le navigateur de cartes.

Je te conseille d’ajouter des Étiquettes durant la Création de carte – c’est beaucoup plus rapide et plus proactif.

Pour ajouter des étiquettes, il suffit d’entrer le nom de l’étiquette souhaitée dans le champ “Étiquettes” de la fenêtre “Ajouter”

tag
Ajouter une étiquette

Astuce : Remplace les espaces par des soulignés (touche 8 du clavier).

Maintenant, en créant cette carte, tu devrais remarquer que le nom d’étiquette que tu as entré dans le champ Étiquettes n’a pas disparu.

Cela signifie que tu peux créer plusieurs cartes sans avoir à t’inquiéter de mettre des Étiquettes à chaque fois – c’est plutôt pratique.

La deuxième méthode consiste à utiliser le navigateur de cartes. 

Tu l’ouvres en cliquant sur “Parcourir” sur l’écran d’accueil ou en appuyant sur “B” (comme browse) au même endroit.

browse

Ensuite, il suffit de trouver tes cartes en cliquant sur un jeu dans lequel tu as placé tes nouvelles cartes (1), puis de sélectionner tes cartes sur le côté droit (2), et d’appuyer sur Ctrl + Shift + A.

tag_méthode_2

Cette méthode est plus délicate, car si tu n’es pas attentif, il est assez facile de se tromper.

Imagine que tu ajoutes accidentellement des étiquettes à d’autres cartes alors que tu as déjà une grande collection de cartes – le simple fait de penser à l’organiser est déjà un désastre.

Passons maintenant au guide plus pratique : Comment je crées les cartes Anki.

Voici comment je crée des flashcards Anki.

Lorsque tu crées tes cartes, le moyen le plus pratique de créer des cartes de haute qualité est d’inclure :

➡️ Une question bien formulée
➡️ Une réponse courte et spécifique
➡️ Une capture d’écran de la source
➡️ Des balises (facultatif)
➡️ Tu devrais être bon tant que tu te souviens de ces éléments.

Pour la démonstration, je vais utiliser un livre aléatoire du domaine médical (un domaine dont je ne connais rien), juste pour montrer ce processus du point de vue d’un débutant.

Voici ce que je vois dans mon livre de médecine :

L’immunité acquise (adaptative ou spécifique) n’est pas présente à la naissance. Elle est apprise. Le processus d’apprentissage commence lorsque le système immunitaire d’une personne rencontre des envahisseurs étrangers et reconnaît des substances exogènes (antigènes). Puis, les composants de l’immunité acquise apprennent le meilleur moyen d’attaquer chaque antigène et commencent à développer une mémoire pour cet antigène. L’immunité acquise est également dénommée immunité spécifique, car elle adapte son attaque à un antigène spécifique, déjà rencontré. Elle se caractérise par sa capacité d’apprentissage, d’adaptation et de mémorisation.

L’immunité acquise met du temps à se développer, après l’exposition initiale à un nouvel antigène. Cependant, après cette exposition, les acteurs de l’immunité acquise se souviennent de l’antigène, et les réponses ultérieures à cet antigène sont plus rapides et plus efficaces que celles produites à l’issue de la première exposition.

Les globules blancs responsables de l’immunité acquise sont les suivants :

  • Lymphocytes (T et B)

Voici la carte que je crééerai dans Anki 👇

systeme immunitaire

Remarque que j’ai mis en italique et en gras le mot “caractérise” pour mettre l’accent. C’est une façon de te donner un indice pour une réponse plus saillante et facile à traiter.

systeme immunitaire

Ensuite, tu sélectionnes le texte de réponse et tu appuies sur CTLR + MAJ +C. Cette commande va faire comprendre à Anki que c’est la réponse et qu’il faut la cacher. Tu pourras la faire apparaître en appuyant sur le bouton destiné à cet effet.

Regarde l’aniamtion ci-dessous 👇

ctrl+maj+c

Voici à quoi ressemble la carte après 👇

Les points de suspension entre crochets indique qu’il y a une réponse et que tu peux l’afficher. C’est ce que tu obtiens grâce à la combinaison des touches CTRL+MAJ+C

Texte à trou

Pour les sujets conceptuels, je décompose chaque concept en plusieurs questions qui testent ma compréhension.

Et cela exige donc que je comprenne la chose en premier lieu.

Concrètement, pour les informations conceptuelles, tu dois encourager ta compréhension du matériel.

Les faits sont aussi bons à inclure dans tes cartes. 

C’est la chose la plus intuitive que tu puisses faire avec des flashcards.

Mais tu peux aussi simuler des situations qui utilisent le concept lui-même pour ne pas manquer d’appliquer réellement ce que tu as appris.

Regarde la carte ci-après, toujours dans notre thème du système immunitaire.

comprendre le concept -anki

3 astuces pour créer de bonnes flashcards Anki

1 - Apprends d'abord, puis crée des flashcards à partir de ce que tu as appris.

Si tu commences à peine, tout ce que tu dois savoir, c’est que le but de ces flashcards est de tester ce que tu as déjà appris.

PAS pour tester ce que tu n’as pas appris – ce que beaucoup de gens font.

Il est facile de se convaincre que tu peux te souvenir de n’importe quoi en utilisant Anki, mais rien de tout cela n’a d’importance si tu ne comprends pas le matériel que tu mets en place. (À moins que tu ne mémorises vraiment des faits isolés, mais même dans ce cas, le contexte compte pour la rétention).

Quel est le pire qui puisse arriver si tu ne suis pas cette règle ?

Tu sauras comment répondre à la flashcard mais tu découvriras que tu ne peux pas appliquer ces “connaissances” ailleurs.

En d’autres termes, tu n’obtiens qu’une pseudo-connaissance.

2 - Trois cartes spécifiques sont meilleures qu'une seule carte vague

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut pas essayer de mettre des paragraphes dans une carte.

N’essaie même pas de mettre des questions de type “Expliquer”.

Décompose-les jusqu’à ce que ce soit simple POUR TOI.

3 - Ne te concentre pas sur le nombre de cartes.

Il n’y a pas de nombre optimal de cartes.

Réfléchis à ce qui est important.

Il est important que tu aies fait des cartes qui peuvent couvrir l’ensemble de la matière que tu as comprise.

Ainsi, lorsque tu ajoutes des cartes, cela n’a pas d’importance si tu en as beaucoup en étudiant simplement un chapitre, tant que tu respectes les deux règles ci-dessus (1 et 2).

Ce qui compte, c’est que tu apprennes réellement les concepts en profondeur.

Donc, encore une fois, casse un concept autant que possible. En faisant cela, tu seras capable de te rappeler chaque carte en moins d’une seconde. (Enfin, pas moins d’une seconde, mais c’est l’impression que tu auras 😉 )

C’est beaucoup plus rapide que de créer quelques cartes, mais longues et compliquées.

Prenons l’exemple des temps anglais.

Au lieu d’écrire la question suivante :

“Quels sont les 12 temps de la langue anglaise ?”

Tu pourrais décomposer comme suit :

  • “Quel est le temps qui décrit une routine ou une vérité générale ?”
  • “Quel est le temps qui parle d’une action passée avant une autre action passée ?”
  • “Quel est le temps qui permet de décrire un évènement en cours dans le passé ?”

Cela réduit l’ambiguïté – ce qui rend tes cartes plus rapides à répondre.

Compare cela avec le fait de faire un mini-brain dump, (un brain dump est un transfert complet des connaissances accessibles sur un sujet particulier de ton cerveau vers un autre support de stockage, comme du papier ou le disque dur de ton ordinateur) pour chaque carte et tu te rendras compte que cela devient vite fatigant.

Comment utiliser Anki pour étudier n'importe où (sans avoir l'impression d'étudier) ?

Rends-toi sur Anki Sign Up et crée un compte. 

C’est totalement gratuit.

Ensuite, après avoir créé un compte, appuie sur ‘Synchronisation‘ sur l’écran d’accueil de ton application Anki.

Anki_synchronisation

Une boîte de dialogue demandant tes coordonnées apparaîtra.

Il suffit d’entrer les détails avec lesquels tu t’es inscrit sur AnkiWeb Cela permettra la synchronisation automatique de tes paquets de cartes sur les serveurs AnkiWeb – ce qui te permet de synchroniser tes cartes sur TOUS les appareils.

C’est plutôt chouette, surtout si tu as toujours ton smartphone avec toi.

Lorsque tu fais la queue, ou que tu ne fais rien du tout, au lieu de faire défiler Facebook, tu peux répondre à 5 à 20 cartes en une minute, selon ta capacité à créer des cartes.

Cela signifie que tu convertis le temps d’inactivité en ÉTUDE et ça c’est une bien meilleure utilisation de ton temps.

Un conseil, garde la synchronisation automatique de tes cartes, ça t’évitera d’oublier et de perdre ton travail.😉

La barre d'espace est ton meilleur ami

Étudier avec Anki est assez simple.

Il te suffit d’ouvrir l’application, de cliquer sur un jeu avec des cartes que tu dois réviser, et tu es prêt.e.

Lorsqu’une carte apparaît, il te suffit d’appuyer sur la barre d’espace pour afficher la réponse (si tu révises sur ton PC évidemment).

Lorsque la réponse s’affiche, tu peux choisir parmi les choix d’autoévaluation suivants : À revoir, Difficile, Correct, Facile.

En utilisant les paramètres par défaut d’Anki, Anki affichera à nouveau la carte après un certain temps, selon la difficulté que tu as eue à te souvenir de la carte.

  • À revoir – Dans moins d’une minute, la carte réapparaîtra ;
  • Difficile – La carte apparaîtra dans moins de 6 minutes ;
  • Correct – La carte réapparaîtra après 10 minutes ;
  • Facile – La carte réapparaîtra dans 4 jours

Ma méthode est simple :

Tu appuies sur À revoir lorsque tu n’as pas réussi à te rappeler la réponse.

Tu appuies sur Difficile lorsque tu as réussi à te rappeler la réponse, mais ça t’a pris du temps (plus de 2 minutes).

Tu appuies sur Correct lorsque tu as réussi à te rappeler la réponse, mais ça t’a pris du temps (entre 1 minute et 2 minutes).

Tu appuies sur Facile lorsque tu rencontres deux choses : tu connais déjà la réponse depuis longtemps ou bien, tu t’es rappelé la réponse en un instant.

Pourquoi tu ne devrais jamais manquer un jour de révision.

Le phénomène de l’oubli se produit chaque jour.

Cela signifie que les informations mal apprises et rarement utilisées sont comme supprimées chaque jour.

Anki permet de lutter contre cet effet. 

Une autre raison de ne pas sauter tes jours de révision est que tu te retrouves avec une montagne de cartes le lendemain. Ce qui fait que tu vas devoir réviser les cartes dues, plus les cartes en retard. Ça fait beaucoup de révision d’un coup et crois-moi, c’est quelque chose que tu veux éviter, si tu veux garder ta motivation fraîche et intacte.

Alors, essaie d’étudier tous les jours, sans faute.

Révision personnalisée

Il peut y avoir des jours où tu as beaucoup moins de cartes que d’autres.

C’est probablement parce que la plupart de tes cartes sont assez matures (déjà bien sues) et/ou que tu as vraiment peu de cartes dans ton paquet.

Tu te souviens du système de “Tag/étiquette” que j’ai mentionné plus tôt ? C’est ici qu’il entre en jeu.

Lorsque tu fais une session d’étude personnalisée, tu peux sélectionner des cartes avec des tags/étiquettes spécifiques, dans un certain paquet de cartes.

Anki
Anki

C’est une bonne idée de l’utiliser juste avant un examen si tu es étudiant.e., pour revoir rapidement ce que tu connais déjà et te rafraîchir la mémoire.

Étapes suivantes

Si les deux premiers tiers du système que tu utilises pour étudier sont en désordre, Anki ne t'aidera pas.

Je t’ai dit ça parce que l’apprentissage est en fait un produit du système d’encodage des informations du cerveau.

Travaille en harmonie avec et tu t’assures une excellente rétention et une grande vitesse d’apprentissage.

Sinon, tu fonces droit vers l’oubli et la perte de temps.

 

Avec ce premier tutoriel tu devrais déjà commencer à t’en sortir dans ton apprentissage. N’hésite pas à manipuler et à découvrir le logiciel ou l’application en fonction de tes envies (même si je te conseille d’avoir les deux).

Le deuxième tutoriel arrive bientôt, alors stay tuned et inscris-toi à la newsletter pour ne rien louper 👇👇

🤞 Ne manque pas ta chance de booster ton niveau d'anglais, pour enfin te débarrasser du French syndrome et donner un énorme coup de pouce à ta vie pro et perso !

Je ne spam pas ! Consulte mes politiques de confidentialité pour plus d’informations.