La Saint Patrick

La Saint Patrick

Saint Patrick

La Saint Patrick

La Saint-Patrick, qui est célébrée chaque année le 17 mars, est devenue synonyme de trèfles, de couleur verte, de pincement (si par hasard vous avez oublié de porter du vert) et de consommation d’alcool sans culpabilité. 

Mais cette fête, que Google commémore également tous les ans avec son Google Doodle vert et orné de trèfles, a une longue et riche histoire religieuse.

La tradition remonte à Saint Patrick, à qui l’on attribue l’introduction du catholicisme en Irlande. Pendant des siècles, on honorait sa mémoire par une fête et une visite à l’église.

Comment, dès lors, une fête inscrite au calendrier officiel de l’Église catholique a-t-elle pu être associée à tous les attributs matériels de la modernité ? Pourquoi connaissons-nous cette fête davantage pour son alcool et ses parades, sa bière verte et ses Shamrock Shakes (cf image sur la droite 👉), que pour sa signification religieuse ?

Shamrock shakes

Qui était Saint Patrick, d'ailleurs ?

Un début sinistre

L’histoire de saint Patrick commence au Ve siècle, lorsqu’à l’âge de 16 ans, il est enlevé de son foyer britannique par des pillards irlandais et emmené comme esclave en Irlande gaélique.

C’est un début sinistre pour une histoire qui allait donner naissance à la fête nationale de l’Irlande. Alors qu’il était captif en Irlande et travaillait comme berger, Patrick a “trouvé Dieu”, qui lui a demandé de s’échapper vers la côte irlandaise, où un bateau l’attendait pour le ramener chez lui. Ce qui s’est passé ensuite n’est pas clair : soit il est retourné directement en Grande-Bretagne, soit il a fait un détour par la France.

Ce que nous savons, c’est qu’il est devenu prêtre catholique et qu’il est finalement retourné en Irlande, où il a passé une grande partie du reste de sa vie à faire du prosélytisme auprès des Irlandais païens.

Le trêfle, symbole de l'Irlande

Vous vous demandez peut-être pourquoi le trèfle est si profondément associé à cette fête. C’est parce que, dans son travail de missionnaire, saint Patrick aurait utilisé le trèfle pour expliquer la sainte trinité.

Comme il a été l’un des premiers missionnaires envoyés dans le pays, il a passé beaucoup de temps dans les régions de l’ouest et du nord. Profondément associé à la structure de l’Église catholique sur place, il a ordonné des prêtres, divisé le pays en diocèses et fondé plusieurs monastères.

L’empreinte qu’il a laissée dans le pays a gagné en légende au fil des siècles, et il est aujourd’hui considéré comme l’un des principaux saints du pays. Les Irlandais se souviennent de lui chaque 17 mars, le jour de sa mort.

Il n’est pas certain que le corps de saint Patrick soit enterré en Irlande, comme le veut la légende. Mais de son vivant, l’homme disait souvent qu’il était prêt à mourir en Irlande pour que sa mission soit couronnée de succès.

Comment la Saint-Patrick est-elle devenue une fête aussi tapageuse ?

Une fête avant tout religieuse

En Irlande, la Saint-Patrick n’est pas seulement un moment de fête mais aussi une expérience religieuse. Depuis le début du XVIIe siècle, on célèbre la Saint-Patrick comme une fête religieuse officielle dans le calendrier catholique. C’est pourquoi les banques et autres entreprises du pays ferment leurs portes et la plupart des citoyens irlandais assistent à la messe pour remercier les missionnaires qui travaillent dans le monde entier.

Parce qu’il s’agit d’une occasion heureuse, les restrictions catholiques sur le manger et le boire pendant le Carême sont aussi temporairement restreintes. C’est peut-être la raison pour laquelle la consommation d’alcool est associée à cette fête.

Malgré tout, cette journée est restée une occasion essentiellement religieuse, au moins jusqu’au début du XXe siècle, lorsque l’Irlande, dans un élan de patriotisme, ajouta un défilé militaire annuel dans les rues de Dublin, la capitale de l’Irlande.

Mais ce n’est que dans les années 1960 que le défilé se transforma en un spectacle principalement destiné à divertir. Et comme un signe des temps, les bars restèrent fermés le jour de la Saint-Patrick jusqu’à cette décennie.

Qu’est-ce qui a inspiré ce changement ? On peut penser que les Irlandais ont vu comment les Américains commémoraient leur fête et qu’ils ont été jaloux.

Le pouvoir du marketing

Dès la fin du XVIIIe siècle, les Américains d’origine irlandaise organisaient des défilés et des célébrations spectaculaires le jour de la Saint-Patrick pour affirmer leur influence croissante en Amérique, face à un malaise nativiste de plus en plus marqué.

Puis, au XXe siècle, les entreprises américaines ont compris le potentiel marketing de tout ce qui est vert et le pays n’a pas regardé en arrière depuis. L’esprit de la Saint-Patrick était si contagieux que, dans la seconde moitié du XXe siècle, il a été importé en Irlande, qui a fait de cette fête une occasion de boire et de se livrer à d’autres débauches.

Quelles sont les autres traditions que je devrais connaître ?

Ces traditions sont moins ancrées dans l’histoire, mais elles méritent tout de même d’être connues, surtout si vous voulez fêter le saint correctement vous-même.

Manger du corned-beef et du chou 

Là encore, il s’agit d’une tradition plus américaine qu’irlandaise. Elle remonte au 19e siècle, lorsque la plupart des Américains d’origine irlandaise étaient pauvres et ne pouvaient s’offrir que la viande la moins chère possible, le corned-beef. Quant au chou, il est probablement inclus simplement parce que c’est un légume de printemps.

Noyer le trêfle

Placez simplement un trèfle au fond de votre verre, remplissez-le de Guinness ou de whisky irlandais, et buvez. À vous de décider si vous voulez manger le trèfle ou le jeter par-dessus votre épaule pour vous porter chance.

Porter du vert

En fait, cette association de couleurs est un peu un hasard. À l’origine, la couleur originale de la Saint-Patrick était le bleu. Mais pour plusieurs raisons, le vert a prévalu. L’Irlande est souvent appelée l’île d’émeraude et son drapeau arbore une bande verte. Les catholiques irlandais portent généralement du vert (les protestants irlandais portent généralement de l’orange, l’autre couleur dominante du drapeau irlandais). Et, bien sûr, les trèfles sont verts, ce qui donne un avantage supplémentaire à cette couleur.

Pincer les autres qui ne portent pas de vert 

:La rumeur veut que les lutins, que l’on imagine le plus souvent vêtus de vert, pincent ceux qui les entourent et qui ne portent pas de vêtements verts. Depuis, les humains se pincent les uns les autres pour manifester leur désapprobation, comme le feraient les lutins. Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’il s’agit là aussi d’une tradition largement américaine. Les lutins irlandais d’antan ne portaient même pas de vert. Mais cela n’empêchera pas les étrangers de se faire pincer, alors choisissez bien votre tenue.

Conclusion

J’espère que cet article aura répondu à tes attentes.

Maintenant, si tu veux te challenger, je te propose une petite vidéo animée pour écouter, en anglais (évidemment) 😁, l’histoire de la Saint-Patrick.

Si ce contenu t’as plu, n’hésite pas à le partager autour de toi. 😉

Et puis si tu as envie d’améliorer ton anglais, contacte-moi avec le formulaire ci-dessous. 👇

🤞 Ne manque pas ta chance de booster ton niveau d'anglais, pour enfin te débarrasser du French syndrome et donner un énorme coup de pouce à ta vie pro et perso !

Je ne spam pas ! Consulte mes politiques de confidentialité pour plus d’informations.