Comment prononcer often en anglais ?

Comment prononcer often en anglais ?

Le t /t/ est silencieux. Mais pourquoi ? Comment prononcer often en anglais ?


Il y a un /t/ dans often, mais doit-on le prononcer ? Comme vous pouvez le deviner, le /t/ a été prononcé dans le passé, lorsque le mot a commencé comme une variante de oft (également orthographié ofte en anglais moyen), qui était la forme la plus courante jusqu’aux années 1500.


Oft est aujourd’hui archaïque pour la plupart des sens de often, mais il est encore utilisé dans des adjectifs composés comme oft-repeated et oft-quoted. Ofttimes et oftentimes ont gardé ce style archaïque, mais sont toujours utilisés.


Après l’ajout du suffixe -en à ¬oft, le son/t/ a disparu dans la prononciation, mais est resté dans l’orthographe.


Glindoni John Dee réalisant une expérience devant la reine Elizabeth I

Bien que la reine Élisabeth n’ait pas prononcé le mot “often“, la plupart des locuteurs attentifs de l’Angleterre du XVIIe siècle l’ont fait.


Néanmoins, la prononciation standard semble avoir suivi l’exemple de la reine.


L’histoire fascinante du mot “often” et de sa prononciation.

De même, le /t/ médian dans des mots comme soften, hasten, et fasten a été prononcé à l’origine, car le –en a été ajouté aux mots de base qui étaient reconnaissables (soft, haste, fast)

Listen est un peu différent ; bien que la liste de verbes archaïques existe, listen provient du moyen anglais listnen, et il est prouvé que le son /t/ après /s/ et avant /n/ n’était pas prononcé.


Souvent, le /t/ est revenu par le biais d’une prononciation influencée par l’orthographe dans les années 1600, alors que l’alphabétisation et l’imprimerie se développaient rapidement en Angleterre.


L’ouvrage d’E. J. Dobson qui fait autorité, English Pronunciation 1500-1700, note que la reine Élisabeth elle-même ne prononçait pas le /t/, mais que les listes phonétiquement orthographiées établies au XVIIe siècle indiquent que “la prononciation sans /t/ semble avoir été évitée dans un discours prudent”.


Néanmoins, la prononciation standard de prestige ou de classe supérieure semble avoir suivi l’exemple de la reine, car trois cents ans plus tard, la première édition de l’Oxford English Dictionary a ajouté cette note à son entrée pour often :

La prononciation (ȯf-tən), qui n’est pas reconnue dans les dictionnaires, est maintenant fréquente dans le sud de l’Angleterre, et est fréquemment utilisée dans le chant.

Et le Webster’s Second non abrégé de 1934 contenait ceci :

La prononciation /ȯf-tən/, jusqu’à récemment généralement considérée comme plus ou moins illettrée, n’est pas rare parmi les personnes éduquées dans certaines sections, et est souvent utilisée dans le chant.

Cette note est curieuse – et douteuse – pour deux raisons.


Elle juge apparemment le locuteur plutôt que le mot, ce à quoi elle ajoute l’ironie que la prononciation critiquée en question est entièrement basée sur l’orthographe du mot.


Le /t/ médian a disparu de nombreux mots courants formés avec –en, mais il est souvent revenu.


Il est aujourd’hui courant, mais toujours stigmatisé par l’étiquette ÷ dans le dictionnaire ;


Certains locuteurs instruits l’utilisent assurément, mais d’autres le considèrent comme inacceptable, et vous corrigeront.


L’American Heritage propose une note d’usage intéressante à la suite de son entrée pour often.


Il semblerait qu’au cours du XVe siècle, les anglophones aient cessé de prononcer certains sons à l’intérieur des groupes de consonnes, rendant ainsi la langue plus facile à articuler.


C’est le cas du /d/ dans handsome et handkerchief, du /p/ dans consumption et raspberry, et du /t/ dans chestnut et often.


Avec l’essor de l’instruction publique et la prise de conscience de l’orthographe au XIXe siècle, il arrive, selon le dictionnaire, que des sons devenus muets soient rétablis. C’est le cas du /t/ de often.


Même un mot comme often, qui figure dans les dictionnaires modernes, parais daté et a des connotations vieillottes. C’est aussi un terme qui rend les gens fous à cause de son apparente redondance.


Mais en fait, les mots oftentime, oftentimes et oftime remontent au début des années 1400, et ofttimes a été enregistré pour la première fois dans les années 1300 ; ils ont donc une histoire vénérable.

Si ce contenu t'as plu, n'hésite pas à le partager autour de toi. 😉 Et si tu souhaites être tenu.e au courant des derniers articles pour en apprendre toujours plus, inscris-toi 👇

🤞 Ne manque pas ta chance de booster ton niveau d'anglais, pour enfin te débarrasser du French syndrome et donner un énorme coup de pouce à ta vie pro et perso !

Je ne spam pas ! Consulte mes politiques de confidentialité pour plus d’informations.