Une courte histoire de la prononciation anglaise

Une courte histoire de la prononciation anglaise

Une courte histoire de la prononciation anglaise

Tu remarqueras peut-être que la prononciation anglaise de certains mots – notamment les noms de lieux – n’est pas la même que l’orthographe des mots.

Pourquoi cela ?

De nombreux mots anglais sont importés de langues étrangères, souvent lorsque les locuteurs de cette langue ont immigré ou conquis une partie de l’Angleterre. Les peuples germaniques, les Vikings, et bien sûr les Français, qui ont conquis toute l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Écosse, après leur invasion en 1066, sont les exemples les plus connus.

Lorsque les Anglais de souche ont adopté ces mots, ils les ont anglicisés.
Pendant de nombreux siècles, les personnes qui parlaient les mots nouvellement adoptés étaient analphabètes. Ils n’ont jamais vu, et n’auraient pas reconnu, l’orthographe des mots qu’ils prononçaient. La prononciation a donc évolué,
durant des centaines et des centaines d’années, sans se soucier de la façon dont le mot était réellement orthographié.

C’est pourquoi, pour ne citer qu’un exemple, Worcester se prononce généralement “Wooster”, ou Leicester se prononce “Lester”.

En général, il est souvent très difficile pour une personne née à l’étranger (dans un pays non-anglophone) qui a vu un nom de lieu en caractères imprimés, de reconnaître le même nom de lieu lorsqu’un anglophone le prononce.

Au cours des deux derniers siècles, quand l’alphabétisation est devenue la norme, certaines prononciations coïncidaient avec leur orthographe.
Le contact avec des étrangers pousse certains Anglais à essayer de dire des mots de la manière dont ils sont prononcés dans la langue d’origine, même si cela peut sembler prétentieux. L’expression française “hors d’œuvres”, ou apéritifs, est prononcée de nombreuses manières différentes pour cette raison. Mais les noms de lieux sont profondément ancrés dans le discours des populations autochtones. Il est donc peu probable que nous entendions des Anglais dire “Warsester” de sitôt.

Les Américains, issus d’un pays beaucoup plus “récent”, n’ont jamais été aussi illettrés que les Anglais du Moyen Âge, et n’ont jamais été conquis. Les Américains ont ainsi tendance à prononcer les mots d’une manière beaucoup plus proche de leur orthographe.

Cependant, au Royaume-Uni, les prononciations, choix de mots et orthographes américains sont quelque peu méprisés. Les locuteurs nés à l’étranger qui les reprennent accidentellement essaient souvent de se débarrasser de ces “américanismes” et de revenir au phrasé, à l’orthographe et à la prononciation anglaise d’origine.

Si ce contenu t’as plu, n’hésite pas à le partager autour de toi. 😉

Et puis si tu as envie d’améliorer ton anglais, contacte-moi avec le formulaire ci-dessous. 👇

🤞 Ne manque pas ta chance de booster ton niveau d'anglais, pour enfin te débarrasser du French syndrome et donner un énorme coup de pouce à ta vie pro et perso !

Je ne spam pas ! Consulte mes politiques de confidentialité pour plus d’informations.