Qu’étaient les “knocker-uppers?”

Qu’étaient les “knocker-uppers?”

Les “knocker-uppers” : les réveilleurs professionnels

Un knocker-upper à Leeuwarden
Un knocker-upper à Leeuwarden

Les “knocker-uppers” étaient des personnes qui étaient employées pour réveiller les travailleurs avant l’ère
des réveils mécaniques et des smartphones.

Dans cet article, nous allons explorer leur histoire, leur rôle
dans la société et leur évolution au fil du temps.

Histoire des “knocker-uppers”

Les Knocker-uppers étaient les réveils humains de la révolution industrielle britannique.

Pendant la révolution industrielle, qui a débuté en Grande-Bretagne à la fin du XVIIIe siècle, les
knocker-uppers avaient pour tâche de réveiller les ouvriers afin qu’ils n’arrivent pas en retard à l’usine.
C’est que le travail de ces pauvres hommes – que l’on retrouve parfois dans les oeuvres de Charles Dickens –
était bien moins cher qu’un réveil.

Le rôle des “knocker-uppers”

Les “knocker-uppers” avaient un rôle crucial à jouer dans la société du XIXe siècle. Ils étaient employés pour
réveiller les travailleurs qui ne pouvaient pas se permettre d’acheter un réveil mécanique coûteux ou qui ne
pouvaient pas se permettre de manquer leur travail en étant en retard. Les “knocker-uppers” étaient souvent
payés à la semaine et leurs tarifs variaient en fonction de l’endroit où ils travaillaient et de la quantité
de travail à faire. Certains “knocker-uppers” travaillaient toute la nuit pour réveiller les travailleurs qui
travaillaient en horaires décalés. Cette occupation peu rentable était évidemment exercée par des femmes et/ou
des personnes âgées qui ne pouvaient espérer gagner plus de quelques pence par semaine.

L’évolution des “knocker-uppers”

Avec l’avènement des réveils mécaniques, l’emploi de “knocker-uppers” a commencé à diminuer. Les travailleurs
ont commencé à acheter des réveils mécaniques abordables et la demande pour les services des “knocker-uppers”
a diminué. Cependant, certains “knocker-uppers” ont continué à travailler jusque dans les années 1920, en
particulier dans les zones rurales où les réveils mécaniques étaient moins courants. La majorité des
knocker-uppers ont cessé leurs activités dans les années 1950, les derniers dans les années 1970.

Ci-dessous : Cette célèbre photographie de Mary Smith a été prise en 1931 par l’officier de police John
Topham, qui l’a vendue pour cinq livres – une somme importante à l’époque – au Daily Mirror, ce qui l’a incité
à quitter les forces de police et à devenir photographe indépendant.

Mary - Smith - Knocker Upper
Mary Smith – Knocker Upper

Les Knocker-Uppers,

Les “knocker-uppers” ont été des acteurs importants dans la société du XIXe siècle. Ils ont joué un rôle
crucial pour réveiller les travailleurs qui n’avaient pas accès à un réveil mécanique et qui ne pouvaient pas
se permettre de manquer leur travail. Avec l’avènement des réveils mécaniques, leur rôle a commencé à diminuer
et leur emploi a cessé. Aujourd’hui, ils sont souvent considérés comme une curiosité historique, mais ils
restent un exemple fascinant de l’ingéniosité humaine face aux défis quotidiens.

Si ce contenu t'as plu, n'hésite pas à le partager autour de toi. 😉 Et si tu souhaites être tenu.e au courant des derniers articles pour en apprendre toujours plus, inscris-toi 👇

[newsletter_signup_form id=1]

🤞 Ne manque pas ta chance de booster ton niveau d'anglais, pour enfin te débarrasser du French syndrome et donner un énorme coup de pouce à ta vie pro et perso !

Je ne spam pas ! Consulte mes politiques de confidentialité pour plus d’informations.